Bilan du Plan Submersions rapides. Submersions marines, crues soudaines et ruptures de digues. 2011-2016

MEANDRE BILAN 2016 PSR PLAN SUBMERSIONS RAPIDESLe ministère de l’Environnement présente un bilan 2011-2016 du Plan Submersions Rapides.

Les événements dramatiques survenus le 27 février 2010 lors du passage de la tempête Xynthia sur une partie de la façade Atlantique et les inondations meurtrières par crues soudaines et ruissellements survenues dans le Var le 15 juin 2010 ont mis en évidence la nécessité de renforcer la politique nationale de prévention des risques de submersions rapides.

Pour répondre à l’urgence d’augmenter la sécurité des populations dans les zones inondables, l’État a mené, de 2011 à 2016 au travers le Plan Submersions Rapides (PSR), plus de 80 actions opérationnelles contribuant à la maîtrise de l’urbanisation et l’adaptation du bâti existant, à l’amélioration de la connaissance des aléas et des systèmes de surveillance ou de prévision, de vigilance et d’alerte, à la fiabilité des ouvrages et des systèmes de protection et à l’amélioration de la résilience des populations. Ce plan interministériel a été doté de 500 M€ d’aide de l’État.

MEANDRE rappelle. Le Plan submersions rapides a été publié en 2011. En 2014, le Conseil Général de l’Environnement et du Développement durable a publié « Évaluation à mi-parcours du plan « submersions rapides » » (voir Lettre MEANDRE juin 2014) puis, en 2015, avec l’Inspection générale de l’administration (IGA), « Évaluation du plan de prévention des submersions rapides dans les Outre-Mer » (voir Lettre MEANDRE janvier 2016).

Pour être tout à fait complet, dès 2013, le CGEDD a publié « Mise en œuvre du plan « submersions rapides » sur les territoires touchés par la tempête Xynthia ».

Ce rapport sera présenté et commenté dans la prochaine Lettre MEANDRE.